Cevin Fisher est fort possiblement l’un des DJs/producteurs/remixeurs les plus prolifiques de sa génération. À la fin des années 1990, il était presque impossible que vous passiez une soirée dans une boîte de nuit de style House, sans que vous dansiez sur deux ou trois de ses productions.

Si le New-Yorkais a commencé à explorer les tables tournantes à l’adolescence, au bar de son père, dans le New Jersey, il gravitera rapidement les échelons, afin de devenir un incroyable DJ/producteur. Son étoile brillera d’abord au fort prisé Club Zanzibar de New York. C’est alors que la musique du jeune Fisher raisonnera dans toute l’industrie, attirant même l’attention des bonzes de la Motown.

Grâce à Danny

C’est nul autre que le légendaire Danny Tenaglia qui le convaincra de produire davantage. Cevin Fisher commettra alors deux grands succès (House Is a Feeling et Hands on Love), qui feront de lui un artiste fort en demande. Toutefois, ce sont les titres The Way We Used To et Shine the Light qui lui vaudront la reconnaissance mondiale, reportant une multitude de prix.

La légende du House qu’il est devenu s’est maintes fois produite dans notre belle métropole. Plusieurs se souviendront d’incroyables performances au (((Stereo))) et d’autres de ses passages au défunt Bal en Blanc. Moi personnellement, je garderai en mémoire la dernière visite en sol Montréalais du DJ/producteur âgé aujourd’hui de 55 ans. C’était le soir du 14 février 2015, alors que les TUBBIES produisent une soirée à succès au défunt Apollon de la rue Sainte-Catherine. Il fut tout simplement fantastique ! Mais ce que je retiens surtout, c’est le passage d’un être fort sympathique. Sur place, il faisait mille amitiés aux employés de l’Apollon et les étonnait par sa grande modestie.

À quand son retour ?

Je ne pourrais vous parler de Cevin Fisher sans mentionner son titre Luv 2 Luv, avec l’Américaine Suzanne Palmer. Un succès qui sera revisité par plusieurs grands de l’industrie, dont David Morales, Junior Vasquez, Stéphan Grondin, Angel Moraes et DJ Paulo. Un autre méga succès pour l’artiste.

Si je vous parle aujourd’hui de Cevin Fisher, c’est parce qu’il vient tout juste de mettre en ligne la 125e édition de son émission Cevin Fisher’s Import Tracks Radio, qui tourne sans cesse dans mon salon. Et je me demandais justement quel promoteur Montréalais aura l’audace de faire revenir ce grand de la musique House en ville. Je crois qu’il est grand temps !

Photo : Michael Crook
(via le Facebook officiel de Cevin Fisher)

Suivez les TUBBIES sur