J’ai commencé l’année 2017 en vous parlant des nombreux projets du Groupe La Chapelle et curieusement, je fais la même chose en 2018. C’est pour vous dire.

L’année 2017 en fut une de nouveautés pour mon ami Sylvain Lachapelle (à droite sur la photo) et son équipe. Je pense à la création de ABA/Z Project avec le premier simple O What a Night, l’arrivée de Mr. Bolly avec We Came to Party et bien sûr, à l’incroyable évolution de Phoenix (à gauche sur la photo), qui prend littéralement son envol avec Ritual et Prophecy.

Une année de dépassements

« Je travaille fort dans tous mes dossiers », nous lance le producteur de disques et impresario. « Mais j’avoue porter une grande attention au développement de la carrière de notre jeune et talentueux Phoenix. Ce dernier nous a présenté deux titres importants en 2017 et ils ont fait tourner bien des têtes. Plusieurs gros noms de l’industrie ont même pris le temps de remixer son talent, ce qui n’est peu dire. »

Il est vrai que la musique de Phoenix voyage de plus en plus et laissez-moi vous dire qu’il y a beaucoup de Sylvain Lachapelle dans cette aventure. Quand ce professionnel de l’industrie croit en un artiste, il le propulse bien haut, bien loin. Et ce n’est que le début pour le beau et sympathique Félix : « 2018 sera une année de dépassements et d’accomplissements, avec la sortie de son premier album intitulé  »The Mass of Phoenix » », ajoute Sylvain Lachapelle. « Ce dernier comprendra ses simples précédents et des nouveautés, dont sa première collaboration avec la Britannique Carol Jiani, une chanteuse de renommée internationale. »

Retour des compilations

Puisque rien n’arrête Sylvain et son équipe, nous aurons droit à plusieurs autres projets concernant Mr. Bolly et ABA/Z Project. J’aurai d’ailleurs le plaisir de vous en reparler dans une prochaine entrevue avec Sylvain, que j’aimerais vous offrir d’ici la fin de ce présent mois. J’aurai également la chance de vous parler du retour des compilations à succès House Factory et Out & Proud, de même qu’une nouvelle qui aura pour titre We Can Trance.

Qui a dit que l’industrie était en mauvaise posture, depuis plusieurs mois ?

Photo : courtoisie de Groupe La Chapelle

Information et liens : lachapellerecords.com